A QUOI RECONNAIT-ON UN LEADER DANS NOS ORGANISATIONS ?


TEASER :Quellessont les conditions qui permettent la reconnaissance de leaders dans les organisations marocaines ? Un échantillondans cinq cités a donné lieu à quelquesconclusions : 58%  seulement des collaborateursreconnaissent le leadership de leur manager direct ; les collaborateursdésignent le management participatif, le sens de l’écoute et le sens de la communication parmi les qualitéssouhaitables chez un leader.

 

ParAdibBensalem

Enseignant-chercheur,Cesem-HEM

 

Les conditions économiques internationales et les défis auxquels doivent faire face les économies émergentes ou en voie d’émergence, comme le Maroc, posent une multitude de questions sur le développement du leadership marocain d’aujourd’hui et de demain. Le leadership est une réponse déterminante aux enjeux auxquels doivent faire face les managers et les leaders des organisations socio-économiques et/ou sociopolitiques de ce siècle. Dans un monde en voie de libéralisation où les références institutionnelles s’affaiblissent au profit du devenir des individus et des communautés, il est crucial de mener une réflexion sur les conditions de développement du leadership dans notre pays. Le leadership est au cœur des discussions managériales et académiques (en particulier anglo-saxonnes) depuis les années 1950 et il est associé à plusieurs théories, modèles et principes d’action. C’est de ce constat que découle notre volonté de susciter un débat, que nous souhaitons fructueux, autour de la question du leadership dans les organisations publiques et privées marocaines.

 

Alors que nombre de travaux de recherche sur le leadership partent de l’hypothèse que les dirigeants des entreprises performantes sont de vrais leaders et se fixent pour objectif de les étudier, nous nous intéressons dans la présente étude aux managers dont le leadership est reconnu par une majorité de leurs collaborateurs (ou suiveurs). De ce fait, l’objectif que nous nous assignons dans cette étude est de déterminer les conditions qui permettent la reconnaissance de leaders dans les organisations marocaines ? Quatre situations différentes se profilent :

Celle du manager, désigné par sa hiérarchie pour occuper une position de commandement. C’est le leader statutaire. Il occupe une position de leader grâce à son statut mais n’est pas reconnu par ses collaborateurs comme tel. Il bénéficie d’une autorité formelle.

Celle du leader statutaire dont le leadership est reconnu par ses collaborateurs. Il bénéficie d’une autorité formelle et d’influence.

Celle du leader qui ne possède aucune position de commandement mais est reconnu par ses pairs. Il bénéficie d’une autorité d’influence uniquement.

Celle des collaborateurs qui ne jouissent d’aucune autorité.

 

Encadré 1 : Méthodologie